Mot-clé - Patti Smith

Fil des billets

dimanche 15 avril 2007

twelve

Où l'on reparle de Patti Smith...

Elle revient avec un projet plus accessible (un disque de reprises), une guest-list impeccable : le violoncelliste italien Giovanni Sollima, Sam Shepard au banjo, le « folkeux » New Yorkais John Cohen au banjo, Flea des Red Hot Chili Peppers à la basse, Tom Verlaine de Television, Paul Simonon des Clash, Richard Robinson guitariste des Black Crows, le producteur de Hip Hop Luis Resto (Eminem) aux claviers, son fils Jackson, sa fille Jesse pour respectivement guitare et voix et ... sa voix.

Et putain, quelle voix ! Une parmi les plus belles que le rock ait offerte. Sublimement grave, avec ce petit trémolo dans les aigus si particulier qui donne à tout ce qu'elle chante un côté incantatoire. Une voix qui peut aussi bien montrer l'ombre que la lumière.

Alors Twelve comme les douze titres que contient cet album. Hop, hop, on commence :

1/ Are you experienced ? (Jimi Hendrix 1967)

2/ Everybody wants to rule the world (Tears for fears 1985)
Quelle mouche l'a piquée ? Il n'empêche que cette reprise est presque mieux que l'original.

3/ Helpless (Neil young 1970)
Très, très beau. Mais bon, la version de Young est déjà très très belle.

4/ Gimme Shelter (The rolling stones 1969)
Alors là, alors là, le choc. La guéguerre Beattles/stones m'a toujours amusé. L'histoire avec petit h dit que ce titre a été bombardé par les Stones alors que les Beattles en pleine crise de babaïsme saoulaient tout le monde avec "let it be". Presque 40 après, cette chanson n'a rien perdu de sa force. Bien au contraire. Elle devrait même gagner l'éternité et entrer dans l'Histoire avec un grand H.

Evidemment, la version Patti Smith est à pleurer. (ta gueule, je pleure si je veux.)

5/ Within You Without You (The Beatles 1967)
Pas fan. C'est bizarre j'aurais mieux vu Sinead chanté ce truc.

6/ White Rabbit (Jefferson Airplane 1967)

7/ Changing of the guards (Bob Dylan 1978)

8/ The boy in the bubble (Paul Simon 1986)
En tant que grand fan de Paul Simon en solo et de l'album Graceland en particulier, je ne peux que saluer cette reprise intéressante, on dirait une new-orleanisation d'un titre à la base sud-af.

9/ Soul Kitchen (The Doors 1967)

10/ Smells like teen spirit (Nirvana 1991)
La reprise au Banjo. Fallait le faire. Elle l'a faite.
C'est sa façon à elle de transcender l'esprit rock de cette chanson. J'imagine.

11/ Midnight Rider (Allman Brothers 1970)

12/ Pastime Paradise (Stevie Wonder 1976)
C'est quoi le but d'une reprise au fait ?
C'est se "réapproprier" un titre en mettant en lumière des côtés méconnus, ou en assombrissant des zones trop claires, une histoire de contraste en quelque somme.
Tu regardes bien "nouvelles star", non ? Pas folichon, hein la sélection cette année ?

Je parlais d'incantations au sujet de la voix de Patti Smith et là, on y est. La version de Wonder était urbaine (tout cet album était urbain d'ailleurs)
Ici, les arrangements musicaux sont minimaux (Luis Resto au piano, Mario Resto aux percus et Paul Nowinski à la contrebasse, la voix de Patti parait venir du ciel. Jamais, elle n'a été aussi belle. A mon avis, la meilleure reprise de l'album.

En cadeau bonus :
la 4/ et évidemment la 12/